Accueil Santé Quelles sont les causes des règles noires ?

Quelles sont les causes des règles noires ?

par acontresens
Règles sang noir : L'essentiel à savoir sur cette anomalie

Contrairement aux hommes, les femmes en âge de procréer subissent chaque mois des pertes sanguines communément appelées règles. Ces pertes qu’on le veuille ou non constituent un indice de bonne ou mauvaise santé. Ainsi, les règles tardives, abondantes, fractionnées, etc., peuvent alerter sur un déséquilibre hormonal ou non. C’est aussi le cas lorsque les règles au lieu d’avoir leur couleur rouge traditionnelle ont une couleur rose, grise, noire, etc. Vous avez déjà eu des règles noires ou l’un de vos proches vit actuellement cette expérience ? Découvrons ensemble ce qui peut expliquer cette situation.

L’oxydation du sang

Les causes d’une perte sanguine de colori noir chez la femme peuvent être multiples et variées. Comme le disent certains, avoir des règles marrons ou de couleur grise ou brune n’est pas une raison de s’inquiéter. Toutefois, la cause de l’oxydation est sans doute l’une des plus malignes. Ce phénomène s’observe souvent au début du cycle menstruel.

En effet, selon l’explication des spécialistes, il se fait que pendant l’écoulement quand le flux de sang n’est pas en surabondance, celui-ci stagne un moment dans le vagin. Lorsque l’utérus reprend son fonctionnement, il s’oxyde sous l’effet de l’air et change de couleur. On parle dans ce cas d’un saignement inactif.

Il en est de même aussi quand le sang a une couleur rouge tirant sur le marron. On parle également de sang oxydé ou pas abondant ayant subit une oxydation. Des cas de pertes de couleur marron peuvent s’observer après les rapports sexuels. S’il en est ainsi, alors la femme est enceinte ou est au début de sa grossesse.

Cependant, une consultation chez le gynécologue est à envisager et constituent une sage décision si les saignements sont persistants. Vous pourriez alors, sur ordonnance prendre un produit pour vous traiter ou bénéficier d’un suivi médical. Aussi, le cas d’un saignement brunâtre peut également subvenir à quelques jours de la fin du cycle de menstruation.

Cas où l’endomètre est détaché

Outre l’oxydation du sang en raison de son abondance, on peut aussi évoquer le cas de l’endomètre qui se détache. Ce cas précis s’accompagne de caillots de sang. En effet, il peut arriver que l’endomètre, tissu vasculaire qui recouvre la paroi de l’utérus se détache quelques heures avant la survenue des concentrations utérines.

En soi, ce fait est aussi anodin et n’a rien d’inquiétant pour la santé de la femme en menstrues. En revanche, si vous avez des flux marrons en dehors de votre cycle menstruel, il peut s’agir d’un cas de fibrome. Dans le cas d’espèce, le recours à un médecin est vivement recommandé.

Cas d’une infection vaginale

Avoir des menstruations de couleur rouge foncé virant au noir ne constitue pas à priori un fait inquiétant. Mais, il peut en être un lorsque ce saignement s’accompagne d’autres symptômes tels que :

  • des douleurs au ventre ou au bas ventre
  • des fièvres (températures élevées du corps)
  • des odeurs fortes et nauséabondes

Dans ces circonstances, vous devez sans tarder faire appel à un gynécologue ou votre médecin pour déceler le problème. généralement, il s’agit d‘une vaginose bactérienne. 

Généralement, le mal de ventre au cours d’un cycle menstruel n’a rien d’anormal. Il peut chez certaines femmes être lié à l’endométriose. Rappelons qu’il s’agit d’une maladie dont le diagnostic se pose difficilement.

On peut le dire sans se tromper, des pertes de couleur noire ou marron, sont dans le meilleur des cas anodins. Mais en cas de symptômes supplémentaires ou de saignements persistants, n’hésitez pas à consulter votre gynécologue.

Articles similaires

Laissez un commentaire