Accueil Santé Tout savoir sur le test diabète gestationnel 

Tout savoir sur le test diabète gestationnel 

par acontresens
testdiabetegestationnel comment le faire 

Le diabète gestationnel ou diabète de grossesse est une forme de diabète qui se manifeste chez les femmes enceintes. Cela advient en général au cours du deuxième ou du troisième trimestre. Dès les premiers signes de sa présence (intolérance au glucose en l’occurrence), un diagnostic est fait grâce au test, préalable de tout traitement. Comment se passe ce test ? Quels en sont les principes ? Nous vous disons tout à ce sujet dans ce dossier consacré au diabète gestationnel.

Quelles sont les modalités du dépistage en France ?

Des variations s’observaient il y a quelques années dans la manière de procéder au niveau des maternités en France. Cependant grâce au collège national des médecins obstétriciens (CNGOF) le processus de dépistage est harmonisé et surtout simplifié dans l’ensemble des maternités.

N’étaient concernées par un test de diabète gestationnel, que les femmes enceintes présentant des symptômes à risques. Néanmoins, depuis peu, la plupart des centres ont rendu ce test obligatoire pour toutes les femmes enceintes. Il se fait entre 24 ou 28 SA dans un laboratoire.

Comment se fait le dépistage ?

Pour réaliser le test du diabète gestationnel, la patiente reçoit par voie orale 75 grammes de sucre. Ajouté à cela, une prise de sang lui est faite à jeun environ 1heure ou 2 heures après qu’elle ait pris la solution sucrée. La patiente est considérée comme ayant une glycémie normale si :

  • Sa glycémie à jeun normale est inférieure à 0,92 g/L ;
  • Sa glycémie après 1 heure normale est inférieure à 1,80 g/L ;
  • Sa glycémie après 2 heures normales est inférieure à 1,53 g/L.

Dès qu’une de ces indications présente des anomalies, le diagnostic du diabète gestationnel est établi sans l’ombre d’un doute.

Quelles sont les causes du diabète gestationnel ?

Quelles sont les causes du diabète gestationnel ?

Le diabète gestationnel peut être entraîné par un bon nombre de facteurs, dont les antécédents familiaux liés au diabète. Un diabète gestationnel développé au cours d’une grossesse précédente peut également être la cause. Par ailleurs, le facteur d’âge est à prendre aussi en considération. En effet, à 35 ans, les femmes enceintes sont prédisposées à développer ce mal.

Outre, ces éléments, l’obésité constitue également une source de risque et d’exposition au diabète gestationnel. Toutefois, il est important de retenir qu’un diabète gestationnel peut survenir sans qu’aucun de ses facteurs n’en soit à la base. Il est aussi bon de savoir que l’ensemble de ces facteurs de risques peuvent constituer une cause de diabète même lorsqu’il n’y a pas de grossesse.

Dans le cas d’espèce, il est recommandé de faire un dépistage précoce en dosant la glycémie de la patiente déjà au cours du premier trimestre de la grossesse. C’est une solution efficace pour détecter un diabète qui serait antérieur à l’état de la patiente (la grossesse). La prise en charge de ce type de diabète est, il faut le préciser différente de celle que les médecins proposent en cas de diabète gestationnel.

En somme, le test diabète gestationnel est simple à réaliser et ne demande pas la mobilisation de gros moyens financiers. Si ce mal est détecté très tôt, une prise en charge spécialisée disponible dans les maternités en vient à bout sans grande complication.

Articles similaires

Laissez un commentaire